Grünt #12 Lyrics

5 Majeur Lyrics





Comme souvent on s'répète
Mais sache que j'envisage d'avoir un temps d'vie large
J'suis apprenti et j'apprends à franchir l'infranchissable
Un f**king candidat, un des plus emmerdants, mon vieux
J'ai suivi l'entraînement pour inscrire mon blaze dans l'histoire
J'me suis répété des centaines de fois
Mon gars va falloir savoir faire le poids
Être soi, pas c*muler les handicaps
C'est bien mais c'est surtout bien plus facile à dire qu'à faire
Alors f**k ce jeu, on revient foutre le feu parmi ta secte
À c'qu'il paraît, les gens kiffent les track de kickers
C'est port du casque de rigueur
On fait trembler les étages de l'immeuble
On aplat** la Terre, s'il faut nettoyer l'horizon
Alors préparez provisions et cigarettes
On donne ça d'façon naturelle, pour simplifier
Comme 20Syl, j'suis à mi-chemin entre Emmanuel et H.U.N
Censure-nous on reprendra d'plus belle, faut s'impliquer
J'viens rapper pour m'évader ou évacuer le mal du siècle, tonton


J'me suis bien préparé avec le squad, j'ai démarré au calme
Dans mon six mètres carrés, des impro' d'art avec Areno Jaz
Une tape de Cut Killer, poste ca**ette enregistreur
Gros phrasé, horde de kickeurs propagée hors du milieu
Venu biz avec des rêves de gosses fauchés
Le style était naïf, j'avais qu'la piscine pour m'd*****r
Ça aussi c'était ma i'-v, j'te jure que tout est réel
Maintenant je cours ma ville comme dans les films de fou de Bebel
En pleine action, la haine à son apogée, trop de délations
Des gros mecs veulent me mettre la ssion-pré, qui veut couper mes ailes, hein ?
Qui ? Toi ? Le dique-sa ? T'inquiète, j'ai quelques principes
Et tu m'dis quoi, en chien de filles, tu violes des p't**es de 15 piges
Les masques tombent, je n'ai pas peur des mastodontes
Joue pas au con, même si t'es pas content j'efface le contrat
Collectionne les p't**s dossiers, tiens les gens par les chantages
Tu peux parler haut, personne croit tes légendes invraisemblables


Une ambiance suspecte rode, mais tu sais qu'j'ai trop de ruses
Vu que j'm'explose, prépare-toi
À commettre quelques fautes de plus
J'compte plus les doses, j'fais comme le veut la tradition
J'agis seul, ma mission, c'est n'plus ressentir aucune névrose
Le froid me glace, obligé de m'poster deux-trois quarts
Cause perdue, j'ai dû frôler le droit chemin
J'suis poissard, des fois j'plains mes choix
J'suis loin, j'exploite des coins sales
Rejoins les Rois via des proses instables
J'lutte face aux éléments déchaînés mais l'aisance est là
J'rêve de flotter dans les airs, dans cet étrange désastre
Juste hanté par le grand écart à faire
Entre le fait de rendre les armes
Ou bien de préparer sa vendetta, le jus de ce mélange m’écœure
Et toute la route est sans escale, dur, c'est l'heure
J'me sens près de ma chute, écœuré
Une astuce m'effleure et j'ai peur
De me voir désœuvré et connaître les pleurs, les regrets
La plainte, elle intercepte, elle interpelle, malsaine
Pas simple, j'atteins mes zinc's, mes frères par ça
Et dès qu'j'attaque, tu pinces tes lèvres
J'flingue et plains tes fesses, c'est dingue
T'as plein de prétextes mais j'vois qu't'as saisi l'intérêt de ma phrase

Depuis mes 15 piges, c'est le même scénario, ça m'dépa**e
Les jours d'inspi' et les crêtes du cardiogramme s'espacent
J'fais face au pa**é pour remercier les fautifs, genre
Guerrier démoli comme le dernier des Mohicans
crisper l'esprit, angoissé, la tronche fuyante
J'tente de gratter un texte pour l'froisser la seconde suivante
J'construis sans permis, l'trac me bloque dans mon élan
J'me vide de ma motiv' quand j'réunis pas
Les compétences requises, j'me fous de vos pet**es remarques
J'me forge le bide à l'eau-de-vie et prie, ça s'pourrait qu'il me parle
J'ai jamais dépa**é les paliers d'excellence
Excepté dans l'art d'mettre des claques et de rallier texte et sens
J'rappe, dans une benne d'essence...
...en panne sèche en pleine descente
...la Terre s'ébranle
...sous la fenêtre des gens
...t'as p'têt des blancs
... la guerre, c'est chiant


J'kicke pas le temps dure car, nan
Aujourd'hui existe et en étant soi-même
Un vent tout-par étendu, j'garde
Les idées figées, concernant mes principes
Il est mal venu de dire que j'me voue dans la facilité, car
J'taffe mes xtes-té comme un dingue, sans déconner
Au mic', j'fais cracher des flammes avec Hunam pour m'épauler
Ça t'fait décoller grave, j'le sais
Faire marcher ton cerveau, gars, j'le fais
J'prends les risques et pas les traces de C
J'rappe, ma réalité, pas la fiction, lâches sont les bidons
J'ai des buts et des ambitions larges, puisqu'on
Ca**e les règles du jeu, j'pense que prétendre être le meilleur
Sert autant qu'se frotter les mains pour faire du feu
Frère, tu peux fuir avant qu'ça vire au drame
Ou faire pire si tu t'en sens cap', j'me retire au calme
J'tire et mes neurones crament
J'cherche le bonheur désespérément comme de la weed à six ou cinq euros l'gramme

J'en ai ma claque de ces raclures, j'cavale, j'en ai ras l'cul
J'me fais rare dans les parages car tout ça c'est du déjà vu
Ce n'est pas une blague, ce n'est pas l'heure de se taire, non
Je n'ai pas peur de me perdre si je m'écarte des sentiers battus
Faut faire des compromis, à ce qu'il paraît
Si j'crie : "Nique sa mère" à ça
Ces pet**s bâtards me répondront : "Restons polis !"
J'reste un esprit à mettre à part tant dans les paroles que les actes
Un mec peace emmené à s'défendre fait de ses choix
Yo, et toi tu parles, tu veux des nouveautés
Rien d'neuf, hormis que j'ai les poumons goudronnés
Comme l'asphalte sous nos pieds
Et j'ai gerbé dans les eaux du fleuve comme un pollueur
Détester mes sautes d'humeur, appelle-ça mettre un coup d'collier
J'cavale comme un clébard
J'sens qu'les pulsations brûlent mes tempes
Ça rapporte rien mais j'ai appris à n'compter qu'sur mes jambes
Ma parole tient l'écart parce que j'cavale comme un lévrier
Je t'ai esquivé car
Tes belles idées m'intéressent plus vraiment


Comme un chef, indien comanche, qui voit des ombres funestes
Je communique avec des ronds de fumée
De, multiples lois mais un, unique Dieu
Pointe le fusil de cha**e sur la face des tuniques bleues
Put your hands up ! Je veux que mes dièses bougent
Désordonné, j'perds les données comme Jason Bourne
Ils font les flés-gon, han, je rigole des naïfs
L'école du flingue en or à la GoldenEye
Je déploie mon engin comme l'inspecteur Gadget
Mauvaise réputation comme une ta**e-pé de quartier
J'connais les cachettes, trop tard pour les fonblars, fuyez !
J'suis comme une gâchette, les reuf's sont là pour m'appuyer


Ambiance taciturne, j'écris sous la fumée blanche
J'gratte pendant des heures comme un damné
Pour planquer mes démons sous des planches
Esprit farceur, cherche la lumière via les écris qu'j'lance
Et pourtant j'me complais dans la noirceur
J'taffe comme un chercheur d'or
L'œil explosé guettant en tic-tac
La pendule et les mots précis à poser, j'sors
Un tas d'pulsions, j'gâche que dalle
Quand chaque mot est à sa place
J'te pa**e le salut si l'message te parle
Plus qu'une obsession, j'me fous d'plaire à la foule
J'le fais pour moi-même, j'trouve la rime fat, alors c'est bon
J'suis fatigué c'soir, la page blanche fout la pression, frère
J'roule un joint gros comme mon désespoir
Mélange fond et forme pour décrire un malaise interne
Propre à beaucoup d'potes, à force de redouter la trentaine
J't'offre des chrysanthèmes, j'bosse comme un forcené en
Avançant doucement, d'plus en plus près du néant


Sous le ciel étoilé j'bade, mes verses de Rap s'y prêtent l'envie
D'hisser les voiles et de tracer vers ces a rchipels, tranquille
J'songe à dériver d'mes terres, à délivrer cette merde
C'est dans la spontanéité des gestes que l'artiste resplendit
Y a trop de lésions multiples, c'est plus des carapaces
Des gars d'apparence calme qui à la moindre objection t'fusillent
C'est l'obsession qu'tu frises
Quand sur chaque son nos portées dansent
Bien sûr qu'ça compte énormément
T'as d'autres questions stupides ?
On dit qu'on va sortir des disques et guillotiner ton crew, ouais
Mais on se nourrit d'olives et de frites, les priorités sont floues
Y a trop d'pressions, d'mutismes
Dans mon caisson d'survie, j'continue
Tant que j'ai mon stylo bille et mon 12, j'a**ume
Mieux qu'des paroles, j'rectifierai mes égards, mes bêtises
Oui, j'suis rongé par l'objectivité, j'ai des phrases justes
J'te certifie qu'ton activité cérébrale suffoque
C'est pire si tu résistes, le code c'est gifler ces péta**es prudes
Pas d'Golden Globe, j'rappe comme personne
Un jour, j'damerai avec ça
Mais là n'est pas l'problème donc f**k !
C'est ça l'commerce, c'est ton crâne mes bastos perforent
La débâcle s'observe une dépa**e mes scratchs comme


J'ai pas l'temps, j'balance des phrases franches
Ça semble être un bon moyen pour envoyer valser la ba**e
Quand j'rappe, j'sens bien l'absence de thème, parfois j'adore le faire
Reste pas les bras ballants, j'suis ardent tel une avalanche de braises
File avant qu'je blesse, prie car j'ai l'air doué
J'vais pas plaire, jouer le mec fier et m'faire clouer
J'veux juste faire vibrer et tirer les fils
Sévir et frémir à l'idée qu'en cabine j'vais transpirer des litres
Et j'sens qu'si t'es pénible, ça risque de vite se régler
Je t'invite à suivre le propos à moins qu'au contraire tu n'puisses le traiter
Le vice te permet de prendre un temps d'avantage mais, avant ça
Tes rimes sont pas terribles, t'étonnes pas donc si les trois quarts s'en tapent
J'place des phases semblables à celles d'un hyperactif
J'pique les racines de chaque mot pour qu'ma prose soit systématique
C'est qui ? Oh ! C'est 5 Maj', tu dois déjà l'savoir
Écoute cette track quand tu planes ou quand tu crames ton sbar chaque soir


Le projet sort, j'en suis maxi-fier, fils
Qu'est-ce qui s'pa**e ? Le micro' sort du taxidermiste
Le truc est soyeux, le poil est bien long
C'est Nek le Fennek, frère, tu connais bien l'nom
C'est comme ça 5 Maj', j'en ai rien à foutre, là, y a de l'impact
J'suis instable, c'est comme ça qu'ça s'pa**e 'vec mes cinq srahbs
Ouais, poto, rien à battre de ce putain d'flow
Je balance c'que j'veux, frère, j'balance des putains de mots
C'est comme ça que j'prends l'temps de réfléchir à c'que j'vais balancer
Cadencer, rien à foutre, mec, là, je détale en scène
Yeah ! On est comme ça, des styles à l'ancienne
Posés façon leptonique, une équipe tonique
Rien à foutre, mon pote, dangereux comme la Kryptonite
C'est comme ça qu'ça pa**e, on f**k même ta p't**e copine
En improvisa' ça sort tout seul du cerveau, c'est fulgurant
C'est Nek le Fennek, j'suis le futur, grand, ouais, ouais !
C'est comme ça qu'ça s'pa**e, facile
Rien à foutre, mon pote, tu vois que l'asphalte est fasciné
Par ce qu'on balance, par ce qu'on dit tous les jours sous les tours
J'suis sous l'écoute
Vas-y, enchaîne !


J'suis puissant dans mes textes, diligent dans mes ffaires-a
Je m'introduis brièvement, j'taffe précis mais j'encaisse cash
J'ai pas des milliers d'plans, frère, ça dépend qui les demande
Mais s'il s'agit de billets d'100, là, t'es prié de m'en faire part
La technique est ancestrale, les outils modernes
On étourdit vos têtes, suivez-nous, c'est rect-di et sans escale
Han ! Ta tape c'est de l'eau d'Javel
T'es pas un démon sur la piste, l'ami, arrête les Vodka-Get's
J'ai jamais serré d'orvaltaise mais faudra p'têt, c'est l'occas'
Tu crois qu'tu t'sors d'affaire mais votre Altesse est loquace
Trop tard on a pété votre starters, accepte les choses, la perte est totale
Y a pas d’ex æquo avec les clones, ta merde est trop démodable
On va pas baisser les bras ni t'prouver par A plus B qu'c'est légal
Quand j'rappe, tu vois le D.A réajuster ses Ray Ban
Dans l'sas, on met des droites comme Ca**ius Clay
On prépare une attaque musclée, on a su rester en place


Oublie les phrases toutes faites En c'qui concerne la vie, l'ami
C'est pas très joua**e
Vous riez car souligner, ça fatigue
Écrase et broie l'espoir, c'est bien les formations
C'est bien les sports pa**ions mais les points interrogations
Rappliquent et croisent nos trajectoires
Et ça c'est qu'ma vision des choses
Disons qu'mes fautes, mes doutes, mes choix
Établiront mes scores
J'puise mes forces à l'école des causes perdues
On vit une époque très dure
J'ai lu ça quelque part
C'est plus la fête, ce soir
J'peux m'rhabiller, si personne ne m'reconnaît plus
Ces putes sont gonflées d'orgueil
Les buts sont gonflés d'or
Comme si le compte les secondes
Effondrez votre dans l'alcool
J'ai vu les bons, j'fais comme
J'garde un objectif en tête
Je m'abstiens progressivement d'être
Un gosse éclopé dans la torpeur
J'aime taguer, rapper, sentir mon appét** sur les dents
Ouais
J'aime pa**er par les environs d'la mairie sur
Cette année sera la bonne, chien
Rester caché, ça rapporte rien
Uniquement pour ça, j'ca**e-dédi tous les soss'
Yeah !


Yo !
Frère, on pa**e par
Toute sorte de chemin pour arriver au but
Mes gars s'marrent
Devant les autres rappeurs et leur numéro de flûte
Faut pas me voir
Comme un idole ou un fils de pute
J'veux être un artiste et pas un produit marketing de plus
J'freine pas la ca**e, que j'occasionne
J'reste à ma place à peaufiner tout ça car il faut qu'ça cogne
On graissera la patte, de strictement personne
On sait qu'à la base
Mieux vaut y aller seul et marcher qu'pour sa pomme
On pousse la porte sans l'aide de quiconque
Les anciens qui nous appelaient "fiston" découvrent la force
On est là pour vous mettre tous d'accord en moins d'10 secondes
On déballe tout sur la table et j'pose mes couilles d'abord
C'est a-ç comme, pourtant chaque échec
Nous fait faire un nouveau pas en arrière comme Jackson
Mais nique ça, je m'accroche au cro'-mi
Pour les gars comme moi, promis
J'ai bien intégré qu'abandonner, n'pardonne pas


Écoute le flow insolent
J'fomente des choses affolantes
Ton cursus en toc s'envole comme une plume face au vent
J'commence et j'ai la dalle
Prêt pour l'élagage
Remplacer la ma**e de wack's, j'y taffe
C'est nécessaire qu'on s'en débarra**e, des rapaces
Qu'on change de groupe, t'es mal placé
En semant trouble et fracas
Tu douilles, même sapé en doudoune
J'roule et j'attaque, pas de taff baclé
Matez, découvre ma face cachée
Laisse les lâches parler
Je sais qu'ils ont trouvé ça fat
Pire ! C'est fatal
Tes maudits homies s'égosillent
Check mes folies, promis, c'est trop vif
J'ai commis l'irréparable
J'viens vider la rame
Évincer les mauvais MC's épinglés
Flinguer, tringler ces commerces en tickets valables
Infect, comme un bonbon salé
Confond pas mes skills, t'es pathétique
J'ai l'œil de Sauron face à Frodon Sacquet
C'est K, le blaze
J'évolue pour que l'écart se fa**e
Tu rêves de peser lourd ?
Remplace tes chaussures par deux sacs de sable


Yo, j'fous la merde
Comme ton père à table, quand y a trop de rosé
C'est Heskis, t'as pas fini de m'entendre causer
J'reste posé dès qu'il s'agit bosser, s'niquer la santé
J'suis trop molla**on mais pas c'type qui va trembler
J'viens niquer l'a**emblée, j'en ai marre
J'veux pas m'lever l'matin
J'préfère liquider mon argent dans les bars
Il est tard
Quand j'ouvre les yeux
J'ai pas la lam pe d'Aladin
J'fais chauffer mon bang pour résoudre mes vœux
Tout m'paraît dingue
Et parler d'flingue
C'est pas mon truc
Frérot, bouge ton u'-c dans ton salon
J'ai plein d'phrases qui pèsent
Des phases qui prennent
Les types aux tripes
Loin d'être hypocrite
J'rappe pour les gamins qui traînent
Et qui saignent seuls
Comme un Tampax dans un choc
Merde, y a plus rien qui m'importe
Frérot, j'ai l'seum
On m'prédestine qu'à des taffs de merde
J'ai l'art de faire la gueule
Dès que j'suis à jeun sans mes partenaires


Laisse tomber les ston-ba
On va estomper les ombres
Avant de se faire plomber l'estomac
On va questionner les bons gars
Qui va leader qui va rivaliser
On a la rime, préparez vos idées
On est unanimes, ils seront inanimés
Si les animaux ont de l'animosité
F**k !
J'suis un... Je lève mon cul, j'me tiens droit
C't**-pe me remercie, maintenant je ne réponds plus de rien
C'est comme ça, j'connais pas c'putain d'texte
Normalement j'le pose sur des trucs un peu plus fast, gars
C'est comme ça qu'ça pa**e
Rien à battre je reprends
C'est comme ça que j'ai pris
Pris les devants, ouais, merde
Il faut que quelqu'un enchaîne ça, de-spee
Car je n'ai pas d'le-sty, à l'heure-ci


Toujours en mouvement, en mode furtif
Productif tout le temps
J'fais du boucan
Bouche d'égout d'viande au saut du lit
J'déboule en blouse blanche
Si t'es souffrant, c'est la bonne surprise
Le coup d'chance
Bref, il me faut du fric
J'bosse dur mais sans opportunisme
C'est clair, y a des jours avec et des jours sans
La survie m'obnubile encore plus
Oui, l'évidence me trouble
Vu qu'mes frères meurent au bout du fil
Dans une résidence de fou
C'est l'épuisement que j'redoute
Dans mes épis, sens le groove
J'ai plus d'plans d'secours
Chérie, il est temps qu'je bouge, fais vite
Dans ce monde de loups, j'apprends
À peser le pour et le contre
Et achever le doute, contre toute attente
Cette nuit, j'compte le temps ultime, enfin délivré
Excité, j'sens le goût du risque sur le bout d'ma langue
J'ai grillé les soudures, j'écoute plus les
J'ai voulu m'extirper de c'foutu bif'
C'est le soulagement


Entourés par du gaz
C'est pour briser la glace
C'est pour V.I.K et la Smala
C'est pour kicker la face B
démarrage, éclipser les bâtards et tisser la toile
Où les MC's qui s'attardent finissent par clamser
Han !
J'ai gratté des phases sur des post-it
Me plaignant d'aller nulle part
Et du succès des pauvres types
Fais pas ta fière, nan
J'excelle quand tu faiblis
Et c'que j'ressens pour toi
C'est pas d'la haine, c'est clairement du mépris
Dans mon jardin, tu trouves des tas d'ossements sales
J'fais dans la taxidermie
Car si Cargla** remplace, Carlos rempaille, yeah
Mes gars s'ramènent de partout
Se couvrent d'une cagoule, te trouvent, tirent
Te parsèment de cartouches
J'suis, qu'un sale mioche mais j'arrive à terra**er l'malin
Pendant qu'tu restes faire ta fiotte à lire un Terra**e & Jardin
T'es qu'un trou d'u'-c à part, doublé d'un foutu rapace
C'est cool mais si tu t'loupes pour t'porter secours, ça s'bousculera pas...


H.E.S.KIS, j'rappe au bord du gouffre, en impro'
C'est pour la Grünt, qu'est-ce qu'il s'pa**e ?
J'arrive dans la place, frérot
C'est H.E.S.KIS, dans la place, j'glisse
J'dis n'importe quoi juste pour qu'tu kiffes
Qu'est-ce qu'il s'pa**e, j'isse
Yo, le drapeau plus que haut
C'est H.E.S.KIS avec un flou, plus que flow...


Mais t'inquiète, frérot, ça taba**e largement
On est à-l, rien à foutre, je suis là, je mens a'-p
OK ! Ça s'traca**e
Rien à foutre, tu sais qu'on taba**e
Rien à foutre, tu sais qu'on est là
Là, toujours l'style
On est là, MOFO
Rien à foutre tu sais, j'ai la bite de Rocco
Arrête, rends pas ta coco sur le bar
Espèce de p't**e ta**'
Rien à foutre, tu sais que j'arrive toujours tard
Avec mes frères, avec le 5 Maj'
Le truc taba**e
Rien à foutre, on est in-stables
OK, ça repart
On est à-l, on fait de l'impro', on tente
Rien à foutre, tu sais que j'suis à-l, dans ma tente
Sur ton bête de camping, péta**e
Ouais, j'suis à-l
Rien à foutre, je trépa**e tous les bâtards
Qu'ils s'alignent...
Yeah, yeah !


F**k les bons gamins, j'dégomme comme mes garnements
Downtown, des gomm-cognes, des morts pour des départements
Pom-pom ! Oublie le marchand d'sable, zinc, qu'on marche ensemble
Pas d'argent sale, mes gens du 5 Majeur savent
Nous ? On pond des bonnes sauces maisons, braque les ondes
Pendant qu'mes potes bossent des sons a**aisonnés avec soin
J'ai ma cote de maille, Golgoth écope d'entailles
Quand j'taille, tes entrailles sortent comme dans Drive
Premier soir, j'te f**k, si t'es folle me l'dis pas s'teuplait
J'veux pas qu'on m'canne, comme le Ol' Dirty B*st*rd, hé
Chaque fois qu'on invente des textes, il s'agit d'nos rêves
On change les singes en bébé comme Yajirobe, hé
Tes gorilles m’impressionnent pas, j'suis un vrai soldat, j'raisonne
Dans le réseau des eaux j'suis un trésor rare
Tu bats tes œufs, écarte tes sommes et garde tes horreurs
Marqué par l'désordre des hommes, j'ai peur des sauveurs
Le nom d'mon gang, brodé sur mes Cortez
En tête du cortège, le cortex dans l'vortex
On va rater l'stud' dimanche si on part à L.A
Bordel, j'suis dans une dimension parallèle
5 Maj' frère, on pèse frère !
5 Maj' frère, tu sais qu'on pèse frère !
5 Maj' frère, tu sais qu'on pèse frère !
Et Nekfeu fait des refrains d'enfer frère !
Pourtant on le laisse faire !
Qu'on se vautre, c'est ça, je crois que c'est t'espères !
Merde c'est les experts
Et les autres désespèrent !


C'qui t'colle aux doigts c'est pas la réussite
Mais les bouts d'sopalin
Frère, on vient choquer les MC
Comme un curé dans un gamin
J'f'rai pas d'détails
J'pousse des cris d'guerre pas des vocalises
Écartez-vous, laissez pa**er les guerriers de l'Apocalypse
On tord la prod', et ça pète comme Hiroshima
J'suis un MC made in chez-nous, va l'dire aux Chinois
J'tords le beat à grands coups d'ceinture
J'représente les frères accrocs aux gros sons
Et aux bonnes odeurs de peintures
Tu sens la droite sur la sincérité dans les textes
On vient couper les têtes et faire saigner les traîtres infects
J'guette la concurrence au loin
J'ai l'insolence en moi
Qu'un jour ou l'autre, ça marche ou pas
J'f'rai allégeance aux miens
On a l'intention d'faire
Un truc mystique et légendaire
On dort pas car on taffe la rime à mort
Maintenant, les choses sont claires
MC Heskis, écarte les faux
C'est pas du Pokora, gros
Ni du peu-Ra pour plaire aux radios
Distraire les ados, non merci, c'est pas mon truc
J'fais pas du son pour les divertir, j'baisserai pas mon fût
J'suis instable et anxieux, j'dis que j'avance et j'recule
Je m'en tape, man, à la Cantona, j'tacle au niveau d'la rotule
Les fautes y en a aucune, donc acquiesce ou saute du pont
Ducon, viens pas parler d'Rap avec oi-m, c'est bon
J'me tiens loin de tous ceux qui ricanent
Moi, le pet** rital
Tout c'qui n'me tue pas m'rend plus irritable
Han !


Hormis tout ça, la place est libre sur orbite
On inaugure et maîtrise
La partie pour aplatir tes rimes inaudibles
Il nie qu'on file aucune de nos astuces
La chute de ton Rap est proche
Nos phases détrônent, dégomment
Les sosies de Zac Efron
J'raisonne, en ripant les sons de Method Man
Raekwon, lors du dégât des hommes
Et l'ensemble de ces sales réformes
J'évoque
Tout un tas d'choses qui, pour nous, sont primordiales
Et dis-leur bien
Qu'on souhaite toucher uniquement des primes hors-taxes
Donc arrête de rapper d'la sorte
D'faire le wack et d'parler bagnole
Remballe tes babioles
Et ton swagg de balais à chiotte
Certains bloquent face aux choix
Mènent un vrai combat complexe
Choisir un gloss adéquat
Donner un prénom à son clebs
Écoute !
L'écart s'creuse entre les cafteuses et les kickers
Quatre meuz' et des poussières pour écarteler ces tricheurs
5 Maj'
Cintrés par les dalleux, malgré la menace se bat
J'espère qu'tu vois de quoi on parle
Rap


Les autres MC parlent
Moi, je m'en tape le pénis
Quand j'regarde ces gars là
Gauche à droite, comme un match de tennis
J'sais pas c'que j'dis, c'est pas grave
J'enchaîne, c'est pas mal
C'est Nek Le Fennek, tu vas toucher ma lame
J'dis n'importe quoi
Le mec commence à être saoul
Rien à foutre, t'inquiète, mec
J'veux des sous
Hmm ! J'me suis caché en d'ssous
C'est pas grave, j'suis anxieux
T'inquiète pas qu'on prend tout
Tout l'argent, tout ce qu'il y a à prendre
C'est comme ça qu'ça pa**e, frère
Tous les jours, y a un truc à apprendre
Donc j'sens Heskis qui est sur les starting-blocks
Vas-y, c'est parti mon pote
Balance une putain d'sauce


J'suis sur les starting-blocks, à ce qu'il paraît
Yo, c'est H.E.S.KIS, 5 Maj', dans la place
On vient pas pour t'faire marrer
Ok, laisse-nous faire, on vient s'faire remarquer
J'te l'ai dit, j'sais pas quoi dire
À part que j'veux cla**e à la Eddy Barclay
C'est a-ç
Ok, laisse-nous faire, frère
On s'insère dans ton système auditif
H.E.S.KIS, 5 frères
À côté de oi-m pour faire le truc, c'est a-ç comme
J'te l'ai dit, on rappe pour les vrais, pas les sales connes
Ok, laisse-nous faire, frérot
Qu'est-ce-qu'il s'pa**e ?
H.E.S.KIS, dans la place
Et dans les veines ? Nan, y a toujours pas l'héro'
C'est a-ç, Ok, Kéroué enchaîne après moi
C'est 5 Majeur dans la place
Tu kiffes pas l'son, frère, mets-toi des doigts
Han...


Ok, tu sais le truc est dur, j'avance dans l'truc
Rien à foutre, on veut pas de coke pure
Nan, tu sais, on est à-l, toujours présents sur la table
Ça fume le truc, rien à foutre, j'accable
Les putains de bâtards
Rien à foutre, je taba**e
On est à-l, toujours prêts, t'inquiète
Dans le placard
On sort, comme Ricky Martin
J'parle pas d'pâté
Rien à foutre, tu sais que c'est a**ez
Et j'active, le mode opé'
Toujours prêt, toujours fonce-dé
Rien à foutre, je co... co-continue
Ça repart toujours
On est à-l, toujours prêts
Rien à foutre, toujours


Perso', j'vais m'a**urer un brin de calme
Roule un joint de taille moyenne
Et tout peut basculer en un regard
Zinc, tu viens me voir
Fais le plein de Royal Haze, allumettes
Pour qu'le calumet lance plein de flammes
On nous éclaire quand la lueur des réverbères succombent
Je m'en carre, j'ai plus peur d'a**umer les répercussions
Quand j'rappe, le temps s'arrête
C'est une courte averse de coups d'latte
Entre trait d'humour et trait d'union
J'refuse de suer tant que j'ai pas mon jus d'orange
Ensuite, c'est sur commande
Tu peux plus reculer quand la lutte commence
Plus j'augmente l'effort et plus j'obtiens l'filon
En mouvement dès l'aube
Mes premières intuitions sont souvent les bonnes
Ça m'fait 22 printemps, j'trinque, je m'absente
J'ai besoin de vacances, loin de la France
Allongé dans un bain relaxant
Ouais, tu vis bien quand t'attends plus rien de la chance
Et j'viens de l'apprendre
Han...


C'est le 5 Maj' et on va pas s'taire
Dans la famille Frémont, j'demande Walter
L'ami approche-toi du cro'-mi, c'est promis
Qu'on va vous lancer d'la bonne sauce, ouais, homie
Vas-y, dépêche-toi avant que j'lance trop d'rimes cramées
S'il te plaît, c'est l'moment de kicker ça


Souvent, j'suis adorable
Que j'sois à deux grammes
Doutant, la morale m'étripe et ça, peu l'crament
Ve-ca, plus fé-ca, plus pétard égale tube
Je parle, tu n'sais pas
Vu c'débat est absurde
Bravo, d'abord
Aux dépravés auprès d'eux
On s'émeut mais surtout on semble surtout plus sereins
L'humour longtemps fut, je crains, on sait que
L'expression est fausse et les pressions des proses
C'est pour l'incorrect-
L'info' veille à vos rêves
Avortés hier, à voté, crache l'oseille
La colère est nocive tu sais, marche, coopère
Si t'as d'graves problèmes
Frère, partout l'atmosphère est hostile


J'suis moitié à-l, moitié absent
Sûrement pas l'homme idéal
Regard moitié cool, moitié glaçant
J'fais mal, comme ton meilleur pote dans ta p't**e amie
Ou un p't** ma**acre à la tronçonneuse, moitié T**anic
Man, qui t'a dit qu'la confiance était mère de sûreté
S'faire enculer ou s'faire insulter
J'préfère la deuxième option
Y a pas à chier
Et pas moyen que j'me fa**e avoir
Autant qu'de prendre une cuite au Panaché
J'me sens cadena**é
Dans la vie, mais dans la musique
J'suis c'type moitié peace et moitié carna**ier
J'fais mal en me soulageant
J'claque le beat comme un âne
En esquivant les balles
De m'sieur l'agent
Une moitié française, l'autre italo-hispanique
Ne prononce pas mon blaze
Ou tous les autres MC paniquent
J'suis là pour l'succès d'estime
Et pas les thunes
J'respire encore et c'est pour ça que j'reste digne


Elle s'cache dans des coins, loin de tout c'qui nous gène
Oublie tout c'rêve d'en faire moins
Car s'coup-ci, j'vous fais des phases
J'enterre pleins de soucis
J'bousille, rappe des bouts d'textes
J'encercle coince ces Looney Toons au départ
Ça s'voit, j'étais cool et tout, mais foutaise
J'veux m'la couler douce
J'rouspète d'un coup sec
J'veux qu'la foule s'étouffe
Chouchen, et ma réussite s'accomplit
À fond de cale, le ciel s'a**ombrit
J'allonge vite à la Kouchner
T'aimes pas l'reflet dans l'miroir, j'sais
Qu'avec mes 10 doigts
J'perçerai leur tiroir-caisse
Dans ma tour d'ivoire, y a du fil d'acier
Ton équipe s'poile
Si t'as si froid
C'est qu'le territoire est irradié


Rions de trillions
Quand le ciment s'craque
Le silence parle
J'adore c'bruit d'fond
Rions de nos trillions
Ayant pris tant d'claques
Les sentiments m'traquent
Alors fuyons
Le ciment de nos visions
Quand le ciment s'craque
Le silence parle
J'adore c'bruit d'fond


Pas d'espèce, ni d'té-co mis à la banque
Mes finances mises à l'amende
Font marrer les flics et l'service des fraudes
J'suis pas déguisé, mais pour me défiler, j'maîtrise mes rôles
Dites la vérité, est-ce trop que d'exiger l'estime des autres ?
Voir ses fautes s'effacer toutes seules est un pur fantasme
T'sais plus l'temps pa**e, plus les thunes et les prunes s'enta**ent
2012, maintenant si quand j'pé-ra, le sample
J'sais aussi faire des discours attendrissants, les âmes sensibles
J'kicke, au débit du reste, je m'entête dans une quête immuable
J'a**ume la bêtise d'un taré, le talent d'un génie fugace
L'aventure le temps d'une écoute
Tu prends du plaisir, respire
Mais sens-tu les signes
Qui partent en fumée quand tu les touches ?
Trace au coude à coude
En 10 secondes, accomplis l'contrat
C'est à condition d's'accomplir, qu'on gagne au bout d'la course
Goûte, quand Vidji mijote ses rythmiques Hip-Hop
Il cuisine comme pour une miss filiforme
Au strict minimum dans son mini-short


On apporte ce qu'on a
Le combat n'a pas d'importance
Garde ton insolence à l'avorton, j'rappe
On va d'abord graille
On attaque au mic'
Nan, t'as pas d'pot, man
On a ta go'
Vous courez droit vers la mort, là, j'explose, les corps chétifs
Pouvez pas faire la peau à des gosses écorchés vifs
Hé, moi, j'ai pas d'sang sur les mains
Mais, la France surveille bien la censure des miens
J'aime, l'odeur d'la pièce après une partie d'sexe
Ça t'laisse, marqué à la hauteur d'la fesse, on était pas discrets
T'as pas d'honneur, j'caresse
T'écartes les pattes, vite fait
Et si j'te parle encore après
C'est que t'as des amies fraîches
Que du plastique frêle contre l'hépat**e C
Mais j'suis un artiste frais
Qu'est-ce que tu crois ?
Des ta**es-pé par dizaines
Qui m'invitent à leur foyer, j'vais m'faire choyer
Pendant qu'tu croyais que j'étais parti 'sep
Nek le Fennek c'est le Roi d'la disquette
Et me voilà libre
Je vois que ça t'attriste, merde
Je veux de crise d'hystérie
Tu peux pas m'pister
Tu m'fais pas palpiter
Mets ça dans ta p't**e tête


Allume la lanterne et peut-être que j'avancerai
Peut-être que j'apprendrai d'mes erreurs
Si j'ai la chance d'atteindre la trentaine
J'perds toujours les bonnes résolutions au mois d'janvier
Laisse-nous jouer notre révolution aux cartes, grand-père
Personne n'a compris
Que c'est pas la peur du noir qui nous freine
On veut s'accomplir
Mais ne sommes-nous pas jeunes qu'une fois, oui ou merde ?
Tu peux stopper tes ritournelles sur Dieu et le Diable
Car le premier me gave et le deuxième me nargue
Je vois sa silhouette dans la glace
J'suis tout scred' en façade
C'est génétique
C'est pas un truc que "il" ou "elle" remplacera
J'allume la lanterne pour tous ceux qui ont éclairé la rue
Trop éméchés car ils ont déterré la plume
Mais n'savent plus quoi en faire
En fait, les sources de lumière meurent au fil des mois
J'garde la peur au bide
J'admets que sa lueur corrige mes pas
Non, ne m'obligez pas à suivre une ligne droite
La vie une histoire, qui a fait d'moi
Ce jeune homme vif mais patient


Le délire est crapuleux
Qu'la vérité éclate
J’apprécierais qu'les braves
Se délivrent et s'a**ument
Le délire est crapuleux
Qu'la vérité éclate
J'apprécirais qu'les braves

Paresseux, pas rasé, qui jamais n'paraît sobre
H.S, affamé, j'me rappelle à l'époque
J'étais a**ez creux, grave taré, égaré, ta récolte
M'aidait à mes heures d'gars blasé, épargné par les moches
J'lui ai déballé ma méthode, puis j'me suis régalé
Elle était pas très conne, bref, j'ai raté l'coche
J'me suis fait vanner, j'ai fané en vie, anémone
Pire que m'étaler j'ai craqué sans nier, ça m'étonne
J'me suis réparé, après
C'est une autre affaire, une sacré paire de manches
Je le sentais, du coup, je m'y suis préparé
J'me suis même rattaché à ce décor
Et puis j'en ai recalé des sachets d'drogues
Et plus rien ne m'faisait marrer
En plus de lâcher l'sport
Besoin d'parler fort, d'palper l'or, calèche d'or
Vu qu'dehors tout me fait câbler
Je crois que je n'ai pas l'étoffe d'un héros
Plutôt les cornes d'un blaireau
À toi de clasher l'ordre
J'ai choisi d'être effacé


J'crèverai stablement
Entre pa**é, présent et futur
J'fais l'plein
J'aime l'art de rimer, mais ça dépend des structures
C'est demain
Ou maintenant qu'tout se joue, écoute-nous
Ça coule de source, on roule toujours
T'en étais plus certain
Mais j'sais qu'ça parle, en mal ou en bien
Rien à foutre, j'ai la répartie active
Si ta clique d'amis factices nous rend dingues
J'voudrais que tous s'en aillent
Que tout l'temps j'gagne
Champagne et pourcentage
Mais la vraie vie rattrape ce doux fantasme
Tout l'temps j'taffe
Ça paiera sûr à la longue
La ferme, sois clair, ou j'pixelise tes rimes dans la seconde
À coup d'chantage
Mes 100 calibres, c'est une mise en abyme
Pas besoin d'sniffer d’antalgique
Pour devenir aussi fou qu'Van Damme
En pratique
Tu verras jamais ça
Trop tard si tu crois qu'tu rattraperas les bases
Mais gars t'écartes cette thèse
Sans exception, déjà que t'es mal
Parle pas d'bénef'
La vie, c'est pas qu'des rêves
Si tu trahis tes frères pour quelques femmes vénales


Check, un deux, un deux, j’suis peut-être qu’un gue-din de
Plus dans le bus qui n’mène à rien, on verra bien demain, je
Viens de loin, recherche le squat propice
Je n'veux entendre aucun d’eux s'plaindre et quel que soit l'motif
Un poil sophiste, dans l’art des lettres avec le cash j’profite
D’eux, on accélère grave, ça reste clair, décla**e vos hits
Flow tsunami les mecs s’débattent sous les eaux vives, l’éc*me
J’connais des sourds à qui mes versets d'Rap pourrait profiter plus
C’est un joli début et, garçon, reste motivé
Nos frappes sont explosives et l’ogive est russe
Et vu nos vies, c’est l'cul des poches qu’on est forcés d'coudre
C’est tout, les plus obstinés durent
Les autres font des colliers de nouilles
Zen, calme et furtif, j’taille à l’anglaise
Ou pa**e à l’antenne, un niaks dans mon paquet d’Lucky Strike
Faut bien que t'étudies ce track, des structures décalés
Stylées, mon phrasé subtil, Vidji mon blaze est unique, bye


J'ai l'utopie d'Ken
C'qui fait notre art est inébranlable
Laissez-moi niquer vos att**udes, votre système
J'ai des apt**udes au mix, c'est
L'exact**ude au kick, presque
C'qui fait qu'il y a pas qu'mes gars qui s'butent au Fixpen
Et j'compte prendre mon temps
J'ai grillé les dangers, le piège
Me suit de longtemps
Qu'on tente de prier les anges et le ciel
Le flow progresse, le vice est à son climax
j'ai des réseaux
Projette de quitter l'anonymat
Gratuits, les projets partent
Mais ce qu'on fabrique est notable
Constate qu'il est trop tard si même
Tu es habitué au crack
Flippe, j'gravis les côtes
Épargne ce que l'on a dealé au black comme oi-t
J'varie les flows, les phases de mon barillet vocal
Bim !
C'est la totale discorde
Les , sur tous mes ripostent
Ça gamberge, quadrille les zones à risques
Pratique les dites méthodes à l'ancienne
On a pisté vos tactiques
S'appliquent et suivent les ordres à l'envers


J'veux faire mieux qu'hier c'est la base
Grandir c'est n'pas avoir peur d'vant ses limites et savoir gérer ses dérapages
Les paillettes j'en veux pas ça rend fou
Rester fidèle à soi-même et faire honneur aux siens pa**e avant tout
Si le succès n'est pas là dommage
Quoi que dans le fond j'doute
D'en vouloir au point que tout ça m'foute en l'air comme Maradona
J'pa**erai pas la pommade à ceux qui nous crachent dessus
Si ça pète j'ramène mes bougs et deux ou trois aromates
J'comate trop souvent, les yeux dans le vide, un pilon qui m'apaise
J'me soulage quand j'kick pieds nus sur la braise
On négocie la courbe avec aisance, t'es cloué sur ta chaise
Dis pas qu'on plaisante si tu trembles en cachette !


On s'enflamme et nos cerveaux brûlent
Nos semblables courent, mais le champagne coule
Une fois les problèmes résolus, on fait nos trucs
On teste des techniques vraies
On brusque les sceptiques, bref
fières de ce deuxième opus
Dommage, pour plier l'a**istance
Tu me vois cultiver l'abstinence
Que dalle, mon gars, on turbine comme des biélorusses
En fait, on reste entiers
Laisse-moi nous présenter
Le 5 Majeur garde une marge de progression démentielle
Froid jusqu'à la fin
On peut même dire colérique
On observe auprès des commères pour que l'objectif soit atteint
Ils font les chauds mais connaisse-t-il le chagrin ?
Les poésies du tapin
Est-ce qu'il connaisse le parfum de nos projectiles ?
Y a pas de réponse à ça
Non, y a pas de raison comme y a pas d'responsables
Au fait qu'on soit persona non grata
Pa**e un coup d'éponge sur l'ardoise
Et sur la table pendant que t'y es
Prépare la planche à billets
Pendant qu'on se détend sur la plage


Entre potes posés entreposés au Garage
On vend des pièces de choix, n'en déplaise aux gars rageux
J'aime ma clique et le Rap, c'est pas compliqué, nan
Je suis prêt à m'faire tuer pour mon frère comme Big L
Clope au bec quand je croise les colboques
Cloques au pied comme quand je croise les colboques
Qu'les voyous d'bas étage visent le haut des buildings
Sans descendre en chute libre, mon rêve ultime
Eh t'insultes qui ? Mon squad est réglo, qu'est-ce que tu fais ?
T'es moins stupide que ton alter ego virtuel
Donc j't'en supplie, les laisse pas t’entraîner vers le bas
Sois fier de toi, essaye de t'mettre bien sans faire de mal


J'ai pas l'envie d'frauder pour monter, j'progresse
Et j'ose mettre mes problèmes en avant pour bosser l'progrès
L'atmosphère veux que j'pa**e entre les mailles du filet
Se sentir vivre en osmose
Lâcher des gros flows impossible à dupliquer
Avoue que t'hallucines, j'te parle de rimer
À l'aide d'un lance-flammes
Faut qu'ça saute aux yeux
Comme un film dans une salle de ciné
Dans c'track le tir est cadré
La chance parle quand tu bra**es des lia**es de billets
Jamais quand tu taffes de nuit, mais sans blague
J'veux miser sur mon équipe sûre, t'sais comme 90
Faire main ba**e sur tout c'qui pa**e en sursis
Depuis que j'ai pa**é 20 piges
Train d'vie haut en couleur, je l'admets, ça m'plaît
J'fais face aux boomer en oubliant presque
Comment s'est pa**é ma semaine
Et là, j'freine ma douleur
Sous l'emprise de ma mélodie
A**ez prolique face aux règles
Mais j'me sais calme et stoïque
Et que j'ai peut-être parlé trop vite
Respecte les allégories, gerbe tes gestes
Anormal, Elephant Man au mic'
Le verbe te laisse stupéfait


Trois minutes pour décrire le vide
La monotonie d'chaque réveil
Et la sensation d'avoir une enclume sur le bide
J'a**omme mon cerveau, j'dis
Qu'j'en ai marre d'avoir l'impression
D'nager la bra**e coulée dans un verre d'eau vide
Pourtant j'mincis l'trait
J'me cherche encore moi-même
Si tu pensais m'avoir cerné, t'en es pas si prêt
Mon cœur est ainsi fait
Le principe c'est
S'ouvrir pour mieux s'fermer
Ça, à vrai dire, j'en suis pas si fier
Finir par s'y faire, jamais
Celui qui m'soumettra n'est pas né
Comme celui qui pourra m'faire slamer
Ça fait des années qu'j'taff
La rime, allez pa**e-moi la résine
Et mon stylo, vite fait, noircira les pages
Ma résine capte un tas d'trucs
J'garde en tête de faire de la musique et pas des calculs
Je m'écarte du rivage et pas
D'un seul de mes principes
Car la victoire ici n'pouvait s'envisager qu'à
La condition d'rester calme, vif et prêt
J'me reconnais en rien à part mon putain d'peu-Ra, oui c'est vrai
Écrire des rimes tu crois qu'ça m'aide là ?
Le soir défoncé j'me couche sur du Rocca et m'lève sur de Redman


Écoute mec, j'suis prolifique
Moi je m'endors sur du ODB
Des fois sur du Hi-Fi, mec, c'est trop easy
Rien à foutre, tu sais bien comme c'est chaud ici
Quand on rappe avec des fous MC
J'ai pas entendu c'que j'disais
Mais c'est pas grave
T'inquiète pas on vient mettre des vraies claques
Ça s'pa**e comme ça
C'est comme ça qu'on éclate
Des éclats de voix mais....
Quand Nekfeu est en galère
J'me dois de céder l'câble
J'fais des proses et cetera
Mais qui va enchaîner ça ?


J'déboule sans stress près d'la résidence
J'dois maîtriser les surhommes, esquiver les pruneaux
Et vite me faire à l'évidence
Que ça va pas être triste, je dois froisser c'type
Et gagner la course-poursuite
Pour poursuivre mon existence
Oublie ton excitant, j'froisse, décime
J'serai l'coupable si un d'ces trous d'balle
S'étouffe dans ces spaghettis
Mon équipement laisse planer la menace
Je fais parler la grenade ou pleuvoir la technique
Selon ton déguisement, han, et nan
Notre sillage est de très mauvaise augure, crois-le
Et m'demande pas où j'ai dégoté c'costume, noir
Je viens récolter l'or pur, l'cash
Je suis hard et inspiré par le côté obscur
Ici, c'est H, la bonne vieille ordure...


Étiquette pourtant pa**e-partout
Je t'ai dit que j'ai des tickets, v'là l'bagout
Pour te faire baisser les prix, balle, cartouche
Au cas où on voudrait flairer des types
Repérer les flics ou une équipe de shlags farouches
Frénétiquement, j'alpague la maille ou ton bracelet
Embra**e mes pompes, ou ta trachée goûte mon lacet
La pa**e est sombre, j'remplace les codes du compte imposture
Synchro', j'bute les scores et tous tes potes succombent, syncope sûre
C'est , mec, on fête ton départ en retraite, je t'emmerde
En fait, j'tends vers la décadence même
J'ai l'Colt bien près d'ma hanche
Saleté d'balance minable
Si j'gagne c'est que j'ai fait l'taf en scred'


Le battement se rallonge
Faut pas hésiter quand la stratégie est dans l'blaze
Le track sent l'savon
Vu tous les placements qu'ça pompe
Serait temps qu'on s'active en cabine
Je sais qu'en cas d'manque la skunk
Est dans l'compartiment à pile
On alimente la ville de proses, le kick t'abasourdit
Nous, on rappe, on est pas virtuoses de guitare acoustique
On raccourcit le chemin qui mène au paradis d'cette farce
Tape le 17, croise les bras et attend la police
Mes acolytes prennent place
S'alcoolisent et rappent aussi sec
Si t'en trouves un plus dope
Tu t'mets les quatre autres à dos, direct
Face au vide, je m'exalte
Limite, j'suis l'acrobate officiel
Impossible d'être lâche
D'fuir cette bastonnade quotidienne
À trop faire d'exercice
T'es d'moins en moins flexible et souple
C'est pas la gonflette qui résoudra ton p't** problème érectile
Lâche tes poèmes, cesse d'écrire
Ou j'viens chez toi, j'dévisse les poutres
Éclipsez-vous et filez tout droit dans vos collèges respectifs


Peut-être que les mecs te mentent, et non y a pas que les vêtements
Je n'pense pas que les rêves de grands me correspondent honnêtement
Des centaines de kilomètres de gens dehors, j'aimerais qu'on les mette devant
Ceux qui respectent le règlement ne le respectent pas correctement
Compter les miettes de temps c'est entêtant mais les mecs se pendent
Cependant tout le monde s'étend, quand c'est le dernier temps mort
Check le bête de gang quand j'entre en transe, phénomène étrange
Quand j'entends tant de tendance dans les têtes de vente
Je regrette ouvertement, tonton
Oui, j'ai la flemme de Rantanplan quand j'guette le béton armé
Faut pas dégainer ton arme ou la BAC te pète bêtement
Je resterais ce tendre mec mais j'sais que j'ai le cran
Si ça transperce, c'est qu'tu pensais que la balle serait peut-être blanche


J'rappe style : ambiance café crème sofa
J'gratte ce qu'il m'pa**e par la tête et l’œsophage
Et je m'active, toujours au dernier moment
Cherche la tactique pour faire décoller mon canapé volant
J'suis, bon qu'à chiller, relax
Remettre les choses au lend'main
J'ai fait le tour de toutes les soirées sponsorisées Vina**e
J'suis à-l et j'attends qu'ça tourne
À l'aube matinale
J'veux qu'on m'laisse aller rider sur un transat, cool...


J'ouvre la, première paupière après 10 heures de sommeil
Avec Vidji et son synthétiseur dans l'oreille droite
Encore un parfum forêt groseille
J'bois une gorgée d'eau fraîche
Et j'jette un œil dehors pour voir si le Soleil tape
J'fais d'emblée l'mauvais choix
Le personnel roule et se brûle
Et soûlé j'retourne sous mes draps pendant l'épaisse fumée recule
J'suis un scientifique en herbe, me poussez pas
J'me prépare une boule de fraise avec une perle de chantilly en plus
Et j'avance bille en tête en partie agile, même en chillant ferme
J'réagis rapidement pour satisfaire la clientèle
Reste attentif à mes récidives, tout est prévisible
On parle de chiller, jouer, doubler ses conquêtes féminines
J'élimine un par un mes rendez-vous, j'me la joue solitaire
J'termine mon couplet sur une douille et file sous le d*****, vite fait
C'est l'mystère du jeune en pa**e d'être a*** *e, j'veux damer un truc
Cramer un pers', jamais rien faire mais gagner d'la thune


Samedi HS, c'est l'après-m', en fait une journée en vain
Et à FIFA j'laisse le replay d'mon dernier but tourner sans fin
L'engin branché, nous procure des perles auditives brutes
On s'pète au fil des verres d'whisky, des bédos qui circulent
Et j'discutais d'la gloire, on m'a dit : "P't-êt' que oui"

Avec des tubes de Pento, pratique le head-f**king
Le stress, le bruit m'agaçent, j'pars, j'sens la vibe
De qui que ce soit dans la salle avec ma plaque d'amba**adeur
J'trace, nage dans la vapeur opaque
J'imagine vite fait l'été
L'inactivité cérébrale prend la place de nos actes
On gagne pas tous la médaille d'or, t'sais, c'est mort
On a pas tous la méga-forme
Mais mate la pelouse d'un air absorbé
S'gratte les couilles, des bières à portée de main
Mate les zouz's, le débat d'sourds consiste à s'demander
Laquelle se laissera botter le train
J'ai chaud, j'ai faim c'est la vie d'chat de gouttière
Ballade sur le boom-tchak
Avoue que c'est dar de voir ces tracks
Dotés d'une rare souplesse


Je suis à-l, ça repart en impro'
Je trouve une p't**e case
OK, je mange des pistaches
J'rekick a**, kick ban, comme à Counter
P't**e pute, rien à foutre
Tu sais que j'suis à-l dans le compteur
Toujours prêt, dans la Volkswagen
Ça ride tout le périph'
Rien à foutre, tu sais qu'on dit que des vérités
OK, tu sais qu'on à-l, toujours prédit
Le truc à-l, 5 Maj', on part étiquetés


Yo, on à-l, comme ma canette d'Oasis, c'est H.E.S.KIS
Exterminer les wacks, moi, j'trouve ça trop facile
OK, laisse nous faire, j’envoie la prophétie
C'est H.E.S, 5 Maj', en mode putain d'poésie
Laisse nous faire, on a les slow flows
Qu'est-ce qu'il s'pa**e, toi t'es homo'
J'dis n'importe quoi, c'est sale, oh, no
Laisse-moi faire, il faut que j'enchaîne ça
H.E.S.KIS, j'rappe dans les grandes et les p't**es salles


Mec
Je m'trouve pas malin quand j'fais ça
Mais, moi, j'aime prendre l'air
Comme un sapin dans les Alpes
On est là, à la Grünt, mec
Et y a des meufs cheums
Non, j'rigole, j'dis pas de vérité, je...
J'vais m'fermer des portes ce soir si j'continue ainsi
Si j'continue à être le même désinvolte impertinent
Allez, vas-y, lâche des mecs qui tremblent
Des doses, qu'on y met haut l'volume comme Kéroué
Tu connais non plumes, han
Qu'est-ce que je lâche, j'sais pas
Qu'ils aient du Fanta citron ou du soda
Je fais l'truc comme ça vient
J'suis un homo sapiens...


Ce soir on est pas, posés dans la Benz
Mais moi, j'viens d'la pub pour "Prends ta beigne"
OK, tu sais où être le 22 juin
Si tu veux t'poser sur les quais, fumer des gros joints
Ou boire du whisky avec les soss'
Yo, ce sera une soirée sans défaut
Y'aura Orus, Hugo Délire
J'ai écorché son nom à ce bâtard...


C'est le 22 juin, y a Fixpen, y a Ol'Kameez
C'est HESKIS, les wacks MC's j'extermine
Hey, yo ces sales vermines m'agacent
Laisse nous faire on taba**e
OK, on est à-l
On prend tes gosses, on prend même ta femme
Bouge ta race
Laisse nous faire, frère, on s'insère partout
5 Majeur aka cinq kickeurs et cinq babtous
Han, c'est comme ça qu'on fait
C'est comme ça qu'tu prends
Bouge de à-l, j'ai pas l'intention d'rentrer dans les rangs


Le 5 Maj', c'est pas l'genre de groupe qu'on étiquette
Tranquillement, j'suis a**is comme la piquette
J'suis en train d'boire
Tu sais qu'tu peux m'voir
Dans un score ou en train d'baiser une fliquette
C'est comme ça qu'ça pa**e, quand j'improvise sale
C'est Nek le Fennek, j'ai même pas besoin de VISA, nan !
Non, je reprends, tranquillement, complètement soûlard
Pour mes potes dans le hood, celles qui portent le foulard
C'est comme ça qu'ça s'pa**e
Rien à foutre, mon pote, rien à foutre mon pote !




All Artists: 0 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

we all love music